Bridget Jones 3

Je m’étais jurée de ne jamais jamais jamais lire ce Bridget Jones parce que Helen Fielding a tué ****** (je ne spoile pas. Ceux qui savent savent) et donc pour moi c’était never. Et puis l’autre jour à la librairie, ma main a été irrésistiblement attirée vers la tendre photo de couverture et je l’ai […]

Elle & Lui de Marc Levy

J’ai n’ai lu que trois romans de Marc Levy : Et si c’était vrai ? en 2000, Mes amours mes emmerdes, en 2006 (bof) et donc Elle & lui paru en 2015 que je viens de terminer en quelques heures. Verdict : très sympa ! Comme de regarder une comédie romantique au ciné.
En quinze ans […]

Le Gang des rêves

Un livre que j’ai adoré, dévoré, sans pouvoir le lâcher ! Je l’ai lu dans le métro, dans le bus, je l’ai lu au lieu d’écrire. Je l’ai lu debout, assise couchée. Je l’ai terminé devant la cheminée !
Un roman prodigieux, à la fois cinématographique et totalement romanesque. Cetta 15 ans, débarque à New York […]

Ariane

Et si le vrai happy end aurait été qu’ils se séparent ?
L’autre soir, sur OCS Classiques,  j’ai (re)vu Ariane, comédie romantique  de Billy Wilder avec Audrey Hepburn et Gary Cooper. L’histoire d’une étudiante violoncelliste qui fantasme sur un jet setter millionnaire aux multiples conquêtes. Cerise sur le gâteau, le playboy a trente ans (et des […]

Au jour le jour, de Paul Vacca

Le feuilleton passionnant des Mystère de Paris
« Des malades ont attendu, pour mourir, la fin des Mystères de Paris » disait Théophile Gauthier en parlant de l’œuvre principale d’Eugène Sue. Que reste-t-il aujourd’hui du bel Eugène (qu’on appelait alors le beau Sue en un hilarant jeu de mot)?
L’ami Paul Vacca nous fait redécouvrir la vie feuilletonante de ce […]

Rebecca, de Daphné Du Maurier

Thriller mythique, romantique et gothique
« J’ai rêvé l’autre nuit que je retournais à Manderley »
Par ces mots empreints de nostalgie commence Rebecca, le roman culte de Daphné du Maurier, romancière anglaise à qui on doit également la nouvelle Les oiseaux.
J’avais lu Rebecca il y a très longtemps.
Vite dévoré et vite oublié, je n’en avais pas perçu tout […]