les 10 romans d'amour qui m'ont le plus fait rêver
Humeurs Romans d'amour

Les dix romans d’amour qui m’ont fait le plus rêver

Les romans d’amour ont enchanté ma vie. De toutes mes lectures, ce sont ceux qui ont laissé l’empreinte la plus profonde. Ils m’ont transportée, ils m’ont fait grandir, réfléchir… et surtout rêver. Ils m’ont donné envie d’écrire. ça a été dur de choisir… mais voici les dix romans d’amour préférés.

1/Angélique, Marquise des Anges, Anne Golon

Angélique et son amour Anne Golon A dix-sept ans, Angélique est mariée, contre son gré à Joffrey de Peyrac, 29 ans, boiteux et défiguré par une vilaine cicatrice. Ce mariage qui aurait pu être un horrible cauchemar se transforme en amour de légende. Ces deux-là s’aimeront par-dessus tout, au-delà de tout. Ni le temps, ni la mort, ni la jalousie, ni la trahison,  ni le complot n’auront raison du sentiment qui les unit.
Lire Angélique, c’est connaître et partager le secret d’un amour unique, immense, magnifique qui survit à toutes les douleurs et à une séparation de quinze années, au cours desquelles aucun des deux amants n’a pu oublier l’autre. La saga de la Marquise des anges est également une plongée érudite dans le siècle de Louis XIV, de Versailles au Canada.

2/ Dalva, Jim Harrison

Roman d'amou Dalva Jim HarrisonDalva  est un des romans qui m’ont le plus emportée. Un roman immense. Un immense voyage dans l’espace et le temps. Jim Harrison nous entraîne dans les grands espaces du Nébraska, mais aussi dans l’histoire américaine des cow-boys, des indiens et la manière dont ils ont été massacrés. C’est surtout un voyage intérieur dans les pensées et le passé de Dalva, son cœur et ses méandres. On découvre l’histoire entre Dalva et Duane, le tendre et sombre indien Lakota, un amour passionné qui a laissé bien des blessures. Jim Harrison alterne épopée et récit intime pour nous conter l’histoire d’une famille étroitement mêlée à celle des indiens dans l’Ouest américain…

 

3/Le journal Bridget Jones, Helen Fielding

Roman d'amour Le journal de Bridget Jones Hele FieldingElle a surgi en 1995 sous la plume d’Helen Fielding, journaliste britannique qui signait des chroniques  à l’Indépendant. Bridget Jones est bordélique, gaffeuse, portée sur le chardonnay et les livres de développement personnel, elle flirte avec son boss, l’irrésistible Daniel Cleaver et tombe amoureuse du merveilleux Mark Darcy.  Mais surtout Bridget Jones a plus de trente ans et elle est célibataire. Une génération entière de jeunes femmes se reconnaît en elle. Son hilarant journal devient culte. Il donne naissance à une nouvelle littérature qui mêle féminisme et comédie romantique : la chick lit’. Pour moi, Bridget Jones est une des plus merveilleuses héroïnes jamais créées et les romans d’Helen Fielding des sources naturelles de fous rires. Je l’aime d’amour.

4/ Orgueil et préjugés, Jane Austin

Roman d'amour Orgueil et préjugés Jane AustenQui ne connait pas Orgueil et préjugés ? Pour moi c’est LA matrice des romans d’amour. Mister Darcy est le premier beau ténébreux jeune et très riche, Elizabeth Bennet est la première héroïne pauvre, mutine et dotée de caractère. Mille fois imité jamais égalé, Orgueil et préjugés a inspiré des dizaines de romans (et des milliers de romances). Mais l’histoire originale et surtout le style inimitable de Jane Austen en font une des plus belles histoires d’amour jamais écrites. Le grand sujet de Madame Bennett est de marier ses cinq filles… Le problème de ses filles est plutôt : comment faire un mariage d’amour quand on n’a pas de dot ? Un constat amer de la condition féminine dans l’Angleterre géorgienne, l’humour witty de Jane Austen et le charme des personnages !

5/Le gang des rêves, Luca di Fulvio

Roman d'amour Le Gang des rêves Luca Di Fulvios Un roman prodigieux, à la fois cinématographique et totalement romanesque. Cetta 15 ans, débarque à New York en 1909 avec son bébé Christmas. C’est parti pour une grande aventure newyorkaise, humaine, magistrale. On pourrait se croire dans « Il était une fois en Amérique », mais Christmas ne veut pas être un gangster, il rêve d’autre chose… et surtout de Ruth Isaacson et ses yeux verts émeraudes. Mais le fils d’une prostituée italienne peut-il espérer séduire une riche héritière juive de Park avenue ? Cette passion dévorante  hantera le jeune homme toute sa vie, car bien sûr le destin va se charger de les séparer. Lisez ce livre, vous allez rencontrer des personnages extraordinaires et inoubliables. Vous allez vibrer, vous allez aimer !

6/ Trente ans et des poussières, Jay McInerney

Roman d'amour Trente ans et des poussières Jay McInerneyC’est Manhattan, les années 80 et un couple, les Calloway. Corrine et Russel ont trente ans et des poussières, ils sont beaux et spirituels. Elle est courtière en Bourse, mais distribue des repas aux SDF, Russell est éditeur. Comme dans un roman de Francis Scott Fitzgerald, ils sortent beaucoup, ont des tonnes d’amis, boivent des cocktails et prennent de la cocaïne. La première fois que j’ai lu ce roman j’ai été éblouie, par l’écriture de Jay McInerney, par les Calloway, et surtout par ce New York des 80’s électrique et brillant décrit au fil des pages. Comme chez Fitzgerald, les choses dérapent, les premiers golden boys se jettent du haut des immeubles de Wall Street, mais Corrine et Russel réussiront de à passer à travers les mailles du filet. Une merveille.

7/Le dernier des nôtres,  Adélaïde de Clermont-Tonnerre.

Roman d'amour Le dernier des nôtres Adélaïde de Clermont TonnerreEn 1969, à New York, en pleine révolution sexuelle, nul amour ne paraît  impossible. Et pourtant quand Werner Zilch rencontre Rebecca Lynch, il ignore qu’elle est la dernière femme dont il aurait dû tomber amoureux. le jour où Rebecca présente le jeune homme à ses parents, la rencontre vire au drame. Les révélations glacent les sangs et le couple se sépare. Adélaïde de Clermont-Tonnerre alterne les chapitres entre l’Allemagne apocalyptique de la seconde guerre mondiale et le New-York festif des années 70. Au fil du récit, révélations et coups de théâtre se succèdent, l’intrigue mêle drame historique, enquête, thriller et histoire d’amour. J’ai adoré.

 

8/Beautiful Bastard, Christina Lauren

Roman d'amour Beautiful Bastard Christina LaurenL’héroïne de « Beautiful Bastard » s’appelle Chloe. Elle craque pour son boss Bennett Ryan, un beau salaud au degré de sexytude maximum. Elle le hait, il la déteste, ils s’attirent irrésistiblement et s’attisent comme des braises sur le feu. Incapables de résister à cette attraction fatale,  ils vont expérimenter le sexe au travail, dans l’ascenseur, les escaliers ou une salle de réunion et dans toutes les positions. Du sexe toutes les deux pages, un beau gosse plus que hot une nana, très belle et très intelligente et très ambitieuse, des culottes trempées et arrachées, du New York, du business, de l’humour. J’avoue, je me suis attachée au couple explosif que forment Chloé et Bennet, à leur volonté farouche de réussite et d’indépendance, à cet amour qui les dépasse et les oblige à devenir plus humains. On prend tout ça au trentième degré  et on s’éclate pendant deux heures

9/L’aile des vierges, Laurence Peyrin.

Roman d'amour L'aile des vierges Laurence Peyrin1946, comté du Kent, Angleterre. Maggie Fuller, 26 ans, franchit la porte de Sheperd House le manoir le plus majestueux du comté, pour entrer au service des Lyon-Thorpe comme femme de chambre. Car Maggie est veuve, elle n’a plus un sou. Elle a tout perdu sauf ses convictions féministes, ses idéaux sociaux et sa langue bien pendue. Et puis un jour dans les couloirs de la vieille demeure elle croise sir John, seigneur des lieux. Entre eux se nouera une histoire d’amour puissante, douloureuse, profonde.  On croit débarquer à Downtown Abbey, mais c’est dans la vie de l’impétueuse Maggie qu’on atterrit. Un tourbillon qui nous entraîne de l’Angleterre d’après-guerre au New-York dynamique des années 50. Un régal.

10/Haute-Fidélité, Nick Hornby.

Roman d'amour Haute Fidélité Nick HornbyRob, ado attardé de 35 ans, est disquaire à Londres et fou de musique pop. Laura vient de le quitter. Rob est énervant, il pleure sur Laura mais ne peut s’empêcher de draguer la première chanteuse américaine qui passe. Rob ne comprend rien à rien sauf à la musique. Persuadé que son destin est de se faire plaquer, il passe en revue sa vie amoureuse et revient sur ses cinq relations sentimentales les plus marquantes et finit par comprendre qu’il aime vraiment Laura. J’adore les romans de Nock Hornby. On les appelle de la pop lit, parce qu’ils parlent souvent dela  musique et de la culture pop. Mais ils parlent surtout des sentiments d’une génération gâtée et désenchantée.

BONUS TRACK

11/Autant en emporte le vent, Margaret Mitchell.

Roman d'amour Autant en emporte le vent Margaret MitchellJe mets Autant en emporte le vent en bonus, mais pas dans ma liste officielle. J’ai longtemps été une fan absolue, voire obsédée  de ce roman magistral. Je suis tombée amoureuse de Rhett Butler, j’ai plaint, envié et maudit cette satanée Scarlett qui ne comprend rien à ses propres sentiments, tant elle est obnubilée par les deux obsessions majeure de sa vie : Tara, sa terre et Ashley son crush d’adolescente.  Malheureusement, Autant en emporte le vent a pour toile de fond la guerre de Sécession et pour héros des gens qui se battent pour maintenir l’esclavage. A aucun moment du roman l’injustice, horreur et la violence du système esclavagiste ne sont évoqués, au contraire, il est présenté comme un style de vie idéal. Tout cela fait que j’ai un peu le sentiment de lire l’histoire d’amour sublimée de deux suprémacistes blancs. Et ça m’angoisse.

Et vous ? Quels sont vos romans d’amour préférés ?

Facebook
Twitter
LinkedIn

6 Comment

  1. Quelle belle liste ! Je suis totalement de ton avis pour L’aile des vierges, Bridget Jones ou encore Orgueil & Préjugés. J’ai quelques romans de ta liste dans ma PAL et tu m’as donné envie de les sortir de là fissa fissa !
    Par contre, j’ai une question : j’ai Les jours enfuis de Jay McInerney et est-ce qu’on peut le lire indépendamment de Trente ans et des poussières ? Histoire que je sache si je dois craquer bien comme il faut (vu qu’il y en La belle vie au milieu de ces deux romans) ou si ça peut attendre deux minutes haha.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.