Sonia Dagotor portrait comedieromantique by Tonie Behar
Auteurs de comédies romantiques

Sonia Dagotor

Super Sonia…

ou Sonia Dagotor !

Portrait Sonia Dagotor pour comedie romantique par Tonie BeharElle s’est choisi un nom de plume qui sonne comme celui d’une combattante, une warrior ! Un nom qui se termine en TOR, en souvenir des  super héros de son enfance : Albator, Terminator, Thor ! Un petit mix entre son patronyme de jeune fille et celui de femme mariée, avec une pincée de super héroïne. Bien  secoué ça donne… Sonia Dagotor !

Sonia Dagotor la romancière est née une nuit d’insomnie en janvier 2013. A cette époque, Sonia travaillait au service marketing d’un centre commercial et avait envie de changer de vie. Alors elle s’était levée, s’était collée devant son ordinateur et avait commencé à écrire les premières lignes de « Épouse mère et working girl »…

Sept ans et sept livres plus tard, plus tard, Sonia Dagotor s’apprête à sortir deux romans aux éditions du Cherche Midi. Alors… Sonia a-t-elle réussi à changer de vie ? On peut dire que oui, et je vais vous raconter comment car aujourd’hui, 25 mai, c’est son anniversaire et je lui tire le portrait !

Sonia avant DagotorSonia dagotor enfant

Les parents de Sonia, sont arrivés d’Italie dans les années soixante-dix. Sa mère ne parle pas un mot de français, son père le baragouine un peu. Qu’à cela ne tienne ! Ils retroussent leur manches et se lancent, travaillent dur, fondent une famille, élèvent leurs enfants dans la chaleur et la bonne humeur en leur enseignant le goût du travail.

Très vite Sonia se révèle aussi déterminée et bonne vivante que sa mère. Après ses études, elle commence à travailler au marketing dans un centre commercial, une expérience qui lui apprend énormément de chose sur l’art de la vente.

Elle se marie en 2005, devient maman de deux enfants et tout en continuant à bosser comme une folle. Cette vie trépidante convient à sa nature fonceuse mais se révèle également épuisante. En 2013, Sonia se sent déprimée. Elle dort peu et se pose beaucoup de questions. Pour continuer à rêver, elle  lit beaucoup. C’est un roman de Gilles Legardinier « Demain J’arrête » qui lui donnera le déclic. Elle se dit que c’est exactement le genre de livre qu’elle veut écrire. Et d’ailleurs, pourquoi attendre ?

Sonia Dagotor la femme pressée

Sonia Dagotor, la femme pressée

Sa copine insomnie ayant encore frappé à la porte de son sommeil, elle se lève et commence à écrire, sous la forme d’un journal, la vie de Marie, une femme qui lui ressemble comme deux gouttes d’eau « Épouse, mère et working girl ». Sonia ne connait alors rien au monde de l’édition. Son premier roman terminé, elle n’a qu’une envie : qu’il soit lu, le plus rapidement possible. Écrit en janvier, elle imaginait que le roman serait en juin sur les étagères des librairies !

Or ce n’est pas tout à fait comme cela que ça se passe ! Trouver un éditeur est un parcours du combattant qui peut mobiliser beaucoup de temps, d’énergie… sans garantie de résultat ! Sonia la femme pressée décide alors de tenter l’aventure de l’autoédition.

Épouse, mère et Working girl

Elle met le premier tome de sa trilogie « Epouse, mère et working girl » en ligne sur Amazon. Car oui, elle a décidé de commencer directement par une trilogie. Pourquoi faire facile quand on peut faire difficile ?!

En 2014, Sonia publie le Tome 2 d’Epouse mère et working girl. Malgré sa bonne volonté, les ventes ne décollent pas et Sonia se sent très seule, perdue au milieu d’une mer de publications. Elle décide alors de rencontrer d’autres romancières auto-éditées. Elle contacte Aurélie Valogne qui vient de publier son propre roman et qui cartonne  sur Amazon. Aurélie lui donne quelques conseils. De fil en aiguille, Sonia rencontre d’autres autrices indépendantes comme Latthie Haniel ou Zoé Brisby et découvre une communauté très soudée, très solidaire. Elles se lisent les unes les autres, se donnent des conseils, se soutiennent.

En 2015 elle met en ligne le Tome 3 des aventures de Marie la mum working girl. C’est alors qu’Amazon décide de mettre ses romans en avant dans une opération de promotion. Et là, les ventes décollent. En un mois, elle vend plus de 800 livres et conquiert beaucoup de nouvelles lectrices.

Un anniversaire au poil

En juillet 2016, elle publie un nouveau roman intitulé « Un anniversaire au poil » et les choses s’emballent. Le livre remporte le 3ème prix des « Plumes francophones », un concours organisé par Amazon, auquel 1173 autres auteurs participent. Sonia touche encore beaucoup de nouveaux lecteurs et pour la première fois, un de ses romans est publié par un éditeur traditionnel, chez City Editions.

Avec Dagotor, Tout peut arriver

En 2017, Sonia consacre beaucoup de temps à la promotion de ses livres. Son expérience du marketing, et de la vente en centre commercial, lui sert beaucoup à affiner sa stratégie. Une stratégie de proximité, qui lui ressemble. Sociable, joyeuse, Sonia aime créer du lien et correspond énormément, quasi en temps réel, avec sa communauté. Elle poste sa vie sur les réseaux sociaux, et répond toujours aux nombreux messages qu’elle reçoit. Certaines de ses lectrices deviennent quasiment des amies.

Elle a compris qu’une romancière indépendante est quasiment une entrepreneuse qui s’occupe de ses livres de A à Z, de l’écriture à la couverture, de la mise en page à la promotion, de la distribution à l’organisation des signatures et dédicaces, elle se dépense sans compter. Ce qui ne l’empêche pas de sortit un nouveau roman auto-publié « Tout peut arriver, ou presque » paru en octobre 2017 devient numéro 2 des ventes numériques Amazon en une semaine. Ce livre touche près de 10 000 lectrices et reste plus de six mois dans le top 10 des romans auto-publiés sur Amazon.

Sortez-moi de là !

En 2018, la Dagotor participe au Mazarine Book day (un concours organisé par les Éditions Mazarine pour dénicher de nouveaux auteurs) et rencontre sa future éditrice, Noëlle Meimaroglou qui fait partie du jury.

Le 14 juillet, à la  veille de la grande finale de la coupe du monde 2018, Sonia publie « Sortez-moi » de là, qui est resté n°1 des ventes en littérature humoristique durant tout l’été 2018.

En 2019, nouveau roman, nouveau succès. Le lancement de « Zen Altitude » fait l’objet d’une minisérie en 6 épisodes réalisé par Amazon (que vous pouvez retrouver sur sa chaîne YouTube). En octobre, il reçoit le Prix des Lecteurs Amazon.

J’ai rencontré Sonia sur plusieurs salons, où j’ai pu constater sa vivacité et son dynamisme. Elle arrive toujours chargée de « goodies » comme ses fameu lunettes de soleils en cœur rouge, des bonbons, des marques pages etc. à destination de ses lectrices, prend des selfies et pitche ses romans de manière ultra professionnelle.

La légitimité tant attendue

Dans quelques jours, comme un cadeau d’anniversaire décalé, Sonia Dagotor va recevoir la reconnaissance et la légitimité qu’elle attend depuis ses débuts : les Éditions du Cherche-Midi sortent d’un coup deux de ses romans : « Sortez-moi de là”, déjà autopublié en 2018 et qui a été entièrement remanié. Et son tout dernier roman, « Ceux qui s’aiment finissent toujours par se retrouver », un petit bonbon feelgood sur trois générations de femmes, que j’ai pris un grand plaisir à découvrir.

Bravo Sonia pour le chemin parcouru et Bon anniversaire !

 

Bibliographie de Sonia Dagotor

Sonia Dagotor un anniversaire au poilÉpouse, mère et Working girl Tome 1 – 2013

Épouse, mère et working girl Tome 2 – 2014

Épouse, mère et working girl Tome 3 – 2015

Un anniversaire au poil – City Editions 2016

Tout peut arriver – 2017

Sortez-moi de là – 2018 – Cherche Midi 2020

Zen altitude – 2019

Ceux qui s’aiment finissent toujours par se retrouver – Cherche Midi 2020

 

 

 

 

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.