Clarisse sabard portrait comedie romantique . com par Tonie behar
Auteurs de comédies romantiques

Clarisse Sabard

Il était une fois Clarisse Sabard

 

Il était une fois une petite fille de cinq ou six ans qui aimait se réfugier dans le grenier de la maison de ses grands-parents dans l’Indre. Dans ce grand grenier se trouvaient des trésors ayant appartenu aux générations précédentes : des livres ! La petite fille découvre la bibliothèque rose et dévore les aventures de Oui Oui chauffeur de taxi, Le Club des cinq, Alice détective… Fascinée, elle s’évade pendant des heures, sans savoir qu’elle vient de découvrir la baguette magique qui transformera son futur.

Cette enfant secrète est aujourd’hui une romancière à succès ! Clarisse Sabard est l’autrice de sept romans dont Les Lettres de Rose, Ceux qui voulaient voir la mer et bien d’autres. Une jeune femme adorable, secrète, douée et volontaire, que j’apprécie autant humainement qu’artistiquement.

Joyeux anniversaire Clarisse Sabard !

Clarisse sabard Tonie behar et Marie vareille au Salon du livre romantique
Clarisse Sabard, Marie Vareille et moi au Salon du Livre romantique de Dunquerke

Aujourd’hui le 13 mai c’est son anniversaire ! Je l’ai appelée hier pour ce portrait et j’ai été super heureuse de bavarder près d’une heure avec elle pour discuter de son parcours. Au-delà des livres j’ai découvert une femme inspirante et forte qui m’a beaucoup touchée !

La première fois que nous nous sommes parlées, c’est  grâce à Marie Vareille qui m’avait donné son numéro de téléphone. Et puis je l’ai découverte par petites touches, un jour de signature par-ci,  la lecture d’un de ses romans par-là (Le jardin de l’oubli), voisine de table lors d’un salon ou assise côte à côte dans le train… J’ai également le plaisir d’être avec elle à l’affiche du recueil de nouvelles solidaires « Emmenez-moi ».  Une initiative  des éditions Charleston pour l’association #Protègesonsoignant.

Joyeux anniversaire Clarisse ! ♥

Le roman de Clarisse

La vie de Clarisse Sabard est un roman dont elle a bien voulu me dévoiler pudiquement quelques chapitres afin que je puisse vous raconter son parcours. Celle qui dit « un roman sans histoire d’amour n’est pas un roman » ne pouvait que me toucher !

ClarissLe Blanc dans l'Indre, ville natale de Clarisse Sabarde est née au milieu des années 80 à Le Blanc dans le Berry, dans une famille où les secrets ne manquent pas. Ainsi qu’elle le dévoile dans les remerciements de son roman « Ceux qui voulaient voir la mer », elle est placée à 17 ans dans un foyer pour jeunes et arrête ses études. Elle commence alors à travailler comme vendeuse dans la grande distribution et fait même une incursion au rayon librairie. Les livres sont toujours pour elle un refuge, une évasion, un lieu où peut s’épanouir son imaginaire très développé.

Clarisse Sabard, une jeunesse mouvementée

Cette expérience lui apprend le contact humain. Elle qui se définit comme ayant une « nature sauvage » apprend à prendre sur elle et à cerner les différentes typologies de clients. A l’occasion d’une formation en alternance pour devenir caissière en grande distribution, elle suit un cours sur les profils psychologiques qui l’intéresse beaucoup. A 22 ans, Clarisse décide de passer son bac et suit des cours du soir. Elle décroche son bac L à 23 ans, mettant une fois de plus la littérature en bonne place dans sa vie. Elle hésite un temps à poursuivre ses études mais n’a pas la possibilité de le faire et retourne au boulot.

Clarisse a 24 ans, elle vit à Angoulême et sort avec un garçon pas très intéressant quand elle rencontre Steeve et là… coup de foudre. Il vit à Nice, adore la musique et va souvent à des concerts. Très vite il lui propose de venir vivre avec lui. Elle dit banco et descend s’installer dans le sud quelques mois plus tard!

Quand Clarisse devient Sabard

Clarisse Sabard
La Photo que Clarisse a posté sur les réseau sociaux pour parler de son AVC survenu 10 ans plus tôt

Sa vie basculera l’année de ses 25 ans, le 1er avril 2010, comme une mauvaise blague. Alors qu’elle est à la maison avec Steeve, elle a l’impression que sa tête est en train d’exploser, elle vomit, tombe par terre. Affolé, son compagnon appelle les urgences… qui la renvoient chez elle sans réaliser qu’elle est en train de faire un AVC ! Son malaise s’intensifiant, Steve appelle alors le médecin de garde qui se révèle être leur médecin généraliste. Celle-ci l’envoie en urgence faire des tests chez un neuro chirurgien. Le verdict tombe : il faut opérer immédiatement. Suivront cinq longues années de rééducation avec une orthophoniste et un neuropsychologue. Clarisse oublie certains mots, elle a perdu la mémoire immédiate et toutes notions mathématiques (acalculie) ce qui est un problème pour quelqu’un qui travaille dans la vente !  Interdite de travailler, elle met à profit son temps libre pour lire beaucoup et créer le blog « Aux douceurs littéraires »  sur lequel elle partage ses avis de lecture. C’est à ce moment-là que Clarisse se met à écrire, elle griffonne des petits textes qu’elle n’oserait plus relire aujourd’hui !

De cet épisode fondateur, elle a dit très joliment sur sa page Facebook que c’était un “cadeau mal emballé”.

En janvier 2013 Steeve et Clarisse deviennent parents d’un petit garçon nommé Armaël. Le même jour, le groupe Leduc donne naissance aux Editions Charleston dirigée par Karine Bailly de Robien. Cette coïncidence qui n’en est pas une semble indiquer que la magie a commencé à se mêler de la vie de Clarisse.

Clarisse Sabard et les éditions Charleston

La toute jeune maison d’éditions décide de travailler en étroite collaboration avec les bloggeuses littéraires en créant « Les lectrices Charleston », un panel de chroniqueuses qui recevront en avant-première les publications de la maison.  Clarisse fait partie de la première génération des lectrices Charleston. Les premiers romans parus, signés par des romancières américaines et mettant en scène des héroïnes fortes, des femmes confrontées aux drames de l’histoire, avec des secrets de famille et des histoires d’amour flamboyantes, inspirent son imaginaire et lui donnent envie d’écrire dans la même veine.

Le déclic viendra en 2015, alors qu’elle est en vacance qu’elle est invitée dans le Poitou chez son cousin. Une nuit, elle rêve d’une jeune femme qui se trouve dans une vieille maison qu’elle ne connait pas et voit trois veuves penchées sur un berceau. Le rêve est tellement puissant qu’il lui trotte dans la tête pendant des jours. Le rêve devient le prologue d’un roman et page après page, Clarisse écrit la suite de l’histoire qui deviendra “Les lettres de Rose”

La même année Les éditions Charleston créent le Prix du Livre romantique, destiné à récompenser le premier Clarisse Sabard Lauréate du Prix du livre romantique sur la plage de cabourdmanuscrit  d’une nouvelle plume française. Clarisse envoie son manuscrit. Trois longs mois plus tard elle apprend qu’elle fait partie des finalistes ! Enfin, le jour J, alors qu’elle passe son temps, tremblante, à rafraîchir sa boite mail dans l’attente d’une réponse, le message s’affiche : elle a gagné !

Pour la petite histoire, de nombreuses romancières aujourd’hui reconnues avaient participé à cette première édition du Prix du Livre Romantique dont Virginie Grimaldi, Marie Vareille ou encore Sophie Henrionnet !

Des romans feelgood

Clarisse Sabard, les lettres de Rose, Prix du livre romantique 2016Le roman, « les lettres de Rose » sera publié en 2016 et connaîtra tout de suite un très beau succès, tant après des lecteurs que des libraire et des blogueurs. Suivront « La Plage de la Mariée », « Le jardin de l’oubli », « Ceux qui voulaient voir la mer » et le tout dernier, paru juste à la veille du confinement « La femme au manteau violet », ainsi que deux comédies romantiques de Noël « La vie est belle et drôle à la fois » et La vie a plus d’imagination » que nous qui se déroulent dans un village des Alpes du sud.

La composition des romans de Clarisse Sabard, c’est un savant mélange de secret de famille, et de plongée dans une période historique troublée, souvent au siècle dernier,  avec une  histoire d’amour et une pincée de suspens. Ce sont des générations qui se croisent, des femmes fortes qui défient le destin, des amours contrariées, et des vieilles maisons témoins de drames passés. Du feelgood en barre !

Son tout dernier opus, « La femme au manteau violet n’échappe pas à la règle. Il nous entraîne à la suite de deux héroïnes Jo et Charlotte, de la Vendée à New York à l’époque de la prohibition et des premiers gangs, d’un speakeasy au Cotton club.  Pour écrire ce roman qui se passe en partie de 1929 au milieu des années 30, la romancière s’est, comme pour tous ses romans,  énormément documentée, a lu de nombreux témoignage de personnes ayant vécu la crise de 1929.

Au moment où je l’ai eue au téléphone elle était en train d’apporter la dernière main à sa prochaine comédie romantique de Noël… la paresseuse en moi espère juste qu’elle prendra des vacances avant de se lancer dans l’écriture de son prochain roman !

 

La femme au manteau violet

Clarisse sabard La femme au Manteau Violet éditions Charleston

Voici le résumé du dernier roman de Clarisse Sabard mais je vous en dirai plus dès que je l’aurai lu.

  1. À la suite d’un accident, Jo apprend qu’elle risque la rupture d’anévrisme. Mais l’opération qui pourrait la sauver n’est pas sans risques. Persuadée qu’elle va mourir, elle se réfugie chez son grand-père. Elle découvre qu’il a reçu quinze ans plus tôt un pendentif, gravé de quelques mots : « De la part de Charlotte, qui n’a jamais oublié Gabriel. Ce souvenir vous revient de droit. » Déterminée à percer ce secret de famille, Jo se rend en Angleterre, sur les traces du mystérieux bijou.
  2. Charlotte et son mari se rendent à New York en voyage d’affaires. Là-bas, la jeune femme s’éprend du charmant Ryan… Lorsqu’il apprend qu’elle l’a trahi, son époux, pris d’un violent accès de rage, la laisse pour morte. À son réveil, Charlotte comprend, effondrée, qu’il est parti avec ses papiers : il lui est désormais impossible de rentrer en France et de rejoindre son fils Gabriel. Un roman qui traverse les océans, les générations, et s’interroge sur la maternité dans la vie d’une femme.

Bibliographie de Clarisse Sabard.

Romans

Les Lettres de Rose (2016), Prix du Livre Romantique.
La Plage de la mariée (2017),
Le Jardin de l’oubli (2018),
La vie est belle et drôle à la fois (2018),
La vie a plus d’imagination que nous (2019)
Ceux qui voulaient voir la mer (2019),
La Femme au manteau violet (2020)

Recueils de Nouvelles

Emmenez-moi (2020)
Quand le chat n’est pas là (2020)

Tous ses livres sont publiés aux éditions Charleston

 

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.