je peux très bien me passer de toi sur le site officiel de la comédie romantique
Romans d'amour

Je peux très bien me passer de toi Marie Vareille

10 raisons de lire

Je peux très bien me passer de toi, de Marie VAREILLE

 

Par Carène Ponte

Carène Ponte comedieromantique.com
Photo ©Melania Avanzato

 

Je peux très bien me passer de toi, un coup de cœur pour Carène

 

Ce billet a été publié en juin 2015 sur le blog de Carène Ponte

 

Grâce aux éditions Charleston et à un mail trèèèèèèèèèès gentil envoyé, j’ai eu la chance de lire en AVANT PREMIERE son prochain roman. Et oui, pour la première fois de toute ma life, j’ai pu lire un livre avant sa sortie mondiale. Moi, Carène, apprentie romancière en classe de petite section.

J’ai donc lu, que dis-je dévoré ce roman, que j’ai tout simplement adoré. C’est un énorme coup de cœur.

 

Je peux très bien me passer de toi, en résumé

Je peux très bien me passer de toi Marie VareilleChloé et Constance sont bonnes copines, bien qu’elles n’aient en commun que leurs vies sentimentales catastrophiques. Chloé écume les boîtes de nuit et enchaîne les histoires d’un soir, Constance, éternelle romantique et perpétuelle célibataire, lit Jane Austen en attendant que le Prince Charmant ne tombe du ciel. Mais rien ne tombe du ciel, si ce n’est les tuiles, et les deux jeunes femmes décident de prendre leur vie en main en concluant un pacte. Chloé, Parisienne jusqu’au bout des ongles, devra s’exiler avec ses talons aiguilles en pleine campagne avec interdiction d’approcher un homme pendant six mois. Constance s’engagera à coucher le premier soir avec un parfait inconnu.

Des vignobles du Sauternais à Londres en passant par Paris, cet étrange pacte entraînera les deux amies bien plus loin que prévu…

 

10 raison de lire Je peux très bien me passer de toi

 

Alors voilà. Pour le cas où vous n’auriez pas envie rien qu’avec ce résumé de foncer acheter ce roman, je vais vous donner 10 raisons pour lesquelles, contrairement au titre, il est impossible de s’en passer.

 

1 – Parce qu’il est écrit par Marie VAREILLE dont le talent n’a d’égal que la gentillesse. Elle et moi on s’est rencontrées il y a un peu de moins d’un an. Et depuis on échange régulièrement, elle me lit, elle me donne son avis. Un avis toujours argumenté, toujours très bien vu. Toujours bienveillant. Elle me parle comme si elle et moi on était pareilles alors qu’entre nous je n’ai pas le quart de son talent. J’apprécie sa simplicité, son humour. J’adore cette fille.

 

2 – Parce qu’il est très bien écrit, et quand je dis très bien écrit, je devrais en fait dire trèèèèèèèèèèèèèès bien écrit. S’il fallait qualifier l’écriture de Marie, je dirais qu’elle écrit de manière moderne. Voilà c’est le mot. Une écriture moderne, pleine d’humour. L’histoire est truffée de références actuelles, et c’est réjouissant.

 

3 – Parce que Marie manie comme personne l’art des expressions. Je vous en livre comme ça quelques unes en vrac : « Charlotte s’engouffre dans le bistrot le plus proche. Tel Moïse face à la mer Rouge, elle fend le flot des cadres en costard qui font la queue pour une table depuis vingt minutes et s’écartent devant sa Maclaren dernier cri et son ventre de baleine. Le serveur accourt, nous trouve une place à une table minuscule, coincée entre le bar et la porte de la cuisine qui s’ouvre toutes les trente secondes. D’un regard impérieux, Cha fait déplacer deux banquiers pour caler sa poussette dans un coin. Elle marmonne, enclenche le frein e la Maclaren, s’assoit enfin, la main sur son ventre, avec l’air satisfait du chat qui vient de se faire le pack de lait. », « Franchement si même Constance Delahaye perd l’espoir de trouver le prince charmant, c’est officiel, je jette la Spontex ».

 

4 – Pour le personnage de Constance, célibataire, fan de Jane Austen, incorrigible romantique, pleine d’humour. J’aime Constance, elle me fait rire. J’aime son escapade à Londres, j’aime sa manière de penser, j’aime son côté volontaire.

 

5 – Pour le personnage de Chloé, célibataire elle aussi, bien que pas encore complètement détachée, vive d’esprit, et tellement attachante. J’aime Chloé, sa fragilité dissimulée, son manque de confiance en slim et talons aiguilles, sa répartie.

 

6 – Pour le personnage de Mamie Rose qui a plus de 80 ans demande à Chloé de lui commander sur l’Amazone le roman 50 nuances de Grey

 

7 – Pour tous les autres personnages Vincent, Tonton Gonz, Charlotte, Hans Schmidt. Des personnages bien campés, très bien construits. Ils apportent tous quelque chose

 

8 – Parce qu’il y a dans ce roman du Bridget Jones. Je me suis fait la réflexion à plusieurs reprises au cours de la lecture.

 

9 – Pour la fin qui colle le sourire. C’est une comédie romantique et une vraie comédie romantique qui se respecte.

 

10- Vous avez encore besoin d’une raison ?? Sérieusement ? Les 9 points précédents ne vous suffisent pas ?

 

« Je peux très bien me passer de toi » est sorti le 8 juin 2015. Il est publié aux Editions Charleston.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.